Le contenu

Présentation de la 42ème édition 2024

Édito 2024

Toujours fidèle à Haendel, Beaune, festival haendélien par excellence, propose deux de ses plus fameux opéras : Alcina et Rinaldo confiés respectivement à Stéphane Fuget et Thibault Noally, deux chefs ayant débuté à l’opéra grâce au Festival. Alcina, opéra féérique, regorge d’arias plus brillantes et plus virtuoses les unes que les autres, tels le bouleversant « Ah, mio cor », ample et déchiré, « Tornami a vagheggiar » tourbillonnant et jubilatoire et, sommet absolu de l’œuvre, l’incantation aux ombres « Ombre pallide ».

Rinaldo, premier opéra composé par Haendel pour la scène londonienne, concentre parmi les plus beaux airs de Haendel tels les fameux « Cara sposa » et « Lascia ch’io pianga », passés à la postérité. Autre grand moment pour nous émerveiller : Tamerlano de Vivaldi, véritable pasticcio aux nombreux airs empruntés à ses autres ouvrages (Giustino, Farnace) … suite de pyrotechnies virtuoses, tel « Qual guerriero », où l’on retrouvera avec joie l’un des habitués du Festival, le talentueux chef italien Ottavio Dantone. Avec Orphée et Eurydice de Gluck par Les Arts Florissant, que dirigera Paul Agnew, nous voici déjà à la lisière du classique, qui s’incarne dans le célèbre et poignant « J’ai perdu mon Eurydice ». Mais le Festival International d’Opéra Baroque et Romantique de Beaune fait aussi par vocation la part belle aux raretés.

Nous célèbrerons ainsi à notre manière les Jeux Olympiques en compagnie du jeune Valentin Tournet, qui présente un opéra inédit de Colin de Blamont, Les Fêtes Grecques et Romaines.

Le célèbre contre-ténor Andreas Scholl, invité régulier de Beaune depuis 1994, interprète des motets de Frantisek Tuma, compositeur tchèque du 18ème siècle avec, pour la première fois en France, le Czech ensemble baroque de Roman Valek. Nous assisterons également à deux couronnements :

  • À Venise, celui du doge Grimani, la cérémonie de 1595 ressuscitant grâce à Paul McCreesh et ses Gabrieli Consort and Players, jouant les œuvres des deux Gabrieli : Andrea et son neveu Giovanni.
  • À Londres, les fameuses Coronation anthems, grandes œuvres pleines de force et de joie, composées par Haendel pour le couronnement du roi Georges ll, sous la direction jubilatoire d’Hervé Niquet.

Tradition du festival oblige : les incontournables récitals de jeunes voix virtuoses, la lumineuse soprano colorature Jodie Devos, le brillant contre-ténor Carlo Vistoli, que je découvris en tant que juré du Concours Renata Tebaldi de San Marino, et qui fait depuis une carrière triomphale.

Autre voix exceptionnelle, pour ouvrir le festival, celle de Stéphanie d’Oustrac en compagnie de Jérémie Rhorer, dans des pièces fameuses de Mozart, Gluck, Berlioz, Saint Saens …
Et, pour un retour à la spiritualité de Bach, le magnifique programme de Laurence Equilbey « De l’abîme à la lumière » qui nous guide irrésistiblement vers les sommets.

Anne Blanchard – Hassissi
Directrice Artistique et cofondatrice du Festival


En appoint de sa présentation par notre Directrice artistique et Fondatrice, Anne BLANCHARD, le Conseil d’Administration de l’Association Guillaume DUFAY aimerait remercier tous ceux qui permettent à ce 42ième Festival International d’Opéra Baroque et Romantique de Beaune de vous être proposé.

La Ville de Beaune, bien sûr, ainsi que la Région Bourgogne-Franche Comté, le Ministère de la Culture au travers de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, et le Département de la Côte d’Or. Nous remercions aussi particulièrement les Hospices Civils de Beaune qui nous accueillent et nous mécènent, la Paroisse de Beaune et sa Basilique, également lieu privilégié des concerts. D’autres partenaires sont aussi à nos côtés dont vous trouverez les sigles à la fin de cet opuscule. Un grand merci à eux et à nos fidèles bénévoles dont certains nous accompagnent depuis le début … il y a quarante-deux ans !

Quarante-deux ans, c’est aussi après cette belle et longue période que s’annonce le départ d’Anne BLANCHARD, qui avec Kader HASSISSI a découvert et nous a fait découvrir tant de chanteurs, tant d’ensembles, tant de chefs d’orchestre dans le répertoire baroque et romantique, des œuvres les plus connues aux absolues raretés. Combien d’artistes lui sont redevables de la renommée dont ils bénéficient maintenant ! C’est avec une reconnaissance particulière que nous aborderons ce 42 ième Festival, le dernier « mis en musique » par Anne BLANCHARD, qui nous quittera à la fin ce mois de Juillet. Nous sommes certains que cette gratitude pour les joies qu’elle leur a apportées sera partagée par tous les mélomanes ; de même qu’elle restera pour nous tous « LA » fondatrice du Festival.

Mais l’aventure continue, malgré la douleur que nous avons tous éprouvée, il y a bientôt deux ans, après le décès brutal de Kader, et le passage de relai d’Anne aujourd’hui. L’Association a pris le temps d’une réflexion en profondeur portant sur l’organisation du Festival, qui a débouché sur le recrutement d’un Délégué Général. Nous sommes ainsi heureux d’accueillir Maximilien HONDERMARCK, actuellement Chef de Cabinet du directeur général de la Direction Générale des patrimoines et de l’architecture (DGPA) au Ministère de la Culture, secrétaire d’une association gérant un Festival de musique ancienne en Normandie, journaliste musical … et chanteur en tant que ténor soliste ou choriste. Agé de 32 ans, c’est avec dynamisme qu’il prend ses fonctions pour contribuer à la renommée du Festival. La voie tracée par les deux fondateurs sera évidemment poursuivie, tout en évoluant vers de nouvelles directions artistiques, et en développant le projet culturel pour le territoire et ses publics auquel nous sommes tous attachés.

Nous vous souhaitons un merveilleux 42ième Festival et vous donnons déjà rendez-vous en 2025 pour le 43ième !

Le Conseil d’Administration
de l’Association Guillaume DUFAY

Nos partenaires

Le pied de page